Actualités

L’Escale : mise en place d’un jardin éducatif

 La mise en place d’un jardin éducatif a été pensée au sein de l’Escale dans le cadre d’un atelier. Ce jardin est en lien avec l’Unité d’Enseignement (associé le programme scolaire autour du vivant avec un atelier pratique) car l’ensemble des enseignements passe par des méthodes ludiques, pratiques et diverses manipulations. 

Par les différentes activités liées au jardin, il est possible de travailler  :

–       L’éveil sensoriel : le toucher, l’odorat, le gout, l’ouïe, la vue.

–       La santé physique : structuration du temps, souplesse, nutrition.

–       Les sciences : botanique, expérimentation.

–       La socialisation : responsabilité, travail en équipe, entraide, respect.

–       L’éveil de l’esprit : la curiosité, la relaxation.

–       Le sens artistique : parfums et couleurs, beauté, harmonie.

 

Ce jardin éducatif permet de faire vivre aux jeunes des expériences et les doter de représentations du monde qui les entoure. La pratique du jardinage permet une éducation à l’environnement et aux lois qui la gèrent, c’est un moyen de donner aux jeunes la possibilité d’appréhender physiquement, émotionnellement, mentalement son environnement global, de l’apprivoiser, de le connaître de façon sensible et conceptuelle.

Les différentes activités de jardinage sont concrètes et variées, pour la plupart dépendantes des saisons et des conditions climatiques. Elles englobent potentiellement ce qui touche à la plantation, la multiplication et l’entretien des plantes (semis, éclaircissage, bouturage, repiquage, désherbage, arrosage), mais aussi à des activités requérant une certaine force physique (bêchage, taille de haie etc.).

 

Le jardin a débuté en février, il se situe à St Jean Bonnefonds. C’est un jardin faisant partie dela fédération des jardins familiaux de la Loire.

Jardin l'escale

Pendant les deux premiers mois, avec la participation active d’une dizaine de jeunes, nous avons débroussaillé et préparé le terrain du jardin. Par la suite, nous sommes allés acheter diverses graines que nous sèmerons au fils des saisons. Les jeunes ont fait divers semis : tomates, poivrons, aubergines, courgettes, potimarrons, etc… A l’arrivée des beaux jours, les jeunes ont planté cinq arbres fruitiers autour du jardin. Ils en ont profité pour désherber et planter différentes plantes vivaces à fleurs afin d’embellir le jardin toute l’année.

Des pommes de terre, oignons, échalotes seront plantés d’ici  mi-avril, puis suivront les semis de carottes, betteraves, salades, etc…

L’Unité d’Enseignement se joindra à ce jardin pour d’autres plantations à partir des semis travaillés en classe. Jean-Luc, éducateur technique de l’Escale et Sabrina professeur à l’Unité d’Enseignement sont les encadrants de ce jardin, de ce potager.

Les jeunes de l’Escale, encadrés par Jean-Luc, se sont attachés à mettre en place ce jardin pour quil soit opérationnel.  

VENTE DE TOMATES CERISE

Les jardiniers en herbe de l’Escale proposent aux salariés de Sauvegarde42 une vente de tomates cerise pour la mi-mai.

Le godet : 0.50cts

Pré-inscription auprès de l’Escale par mail : lescale@sauvegarde42.fr

Actualités récentes

CNAPE – Des actes et un engagement pour les droits de l’enfant !

Le 20 novembre doit être l’occasion de célébrer les droits de l’enfant. Ces droits sont pourtant illusoires pour beaucoup d’enfants vivant dans notre pays. Des droits pourtant consacrés depuis 29 ans par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) : droit à la santé, à l’éducation, aux loisirs, à la sécurité… droit tout simplement de vivre dans des conditions n’entravant pas leur développement.

 

Pour lire le communiqué de presse : CP_CNAPE_DROITS DE L ENFANT

L’unité territoriale de Roanne déménage !

L’unité territoriale de Roanne va réintégrer ses locaux au 7 rue François Poutignat.

Le déménagement aura lieu le 18 et le 19 décembre 2018.

 

Un déménagement ? Mais pour quelles raisons ?

Les locaux n’étaient pas adaptés à l’activité, l’équipe faisait face à un réel manque de confidentialité dû à l’absence de cloison et d’isolation. La disposition des bureaux n’était pas adaptée, générant une perte de place.

Après 7 mois de travaux de réhabilitation, les anciens locaux sont métamorphosés, en termes d’aménagement et d’optimisation de l’espace, les salariés bénéficieront désormais d’un cadre de travail adapté à notre activité.

L’inauguration et la présentation des vœux auront lieu le jeudi 17 janvier 2019 à 17h30.

 

Sauvegarde 42 et la prévention des addictions

Depuis plusieurs semaines maintenant, l’équipe de Prévention Spécialisée de Sauvegarde 42, antenne Andrézieux et ses partenaires se mobilisent pour organiser une exposition, sur la prévention des addictions.

 

Trois étapes sont fondamentales pour mener à bien un projet comme celui-ci :

La rédaction du cahier des charges,

La mobilisation des publics

L’organisation de l’itinérance de l’exposition et des temps forts tels que les débats, les conférences, les présentations, etc…)

Ce projet regroupe de nombreuses actions de prévention des addictions par l’expression artistique de 6 structures impliquées (Collège, Lycée, Sauvegarde42, CMP, Espace Socio Culturel, service politique de la ville), de nombreux temps de concertation, plusieurs rencontres avec les artistes, des réalisations, un vernissage qui a eu lieu le 13 Novembre 2018, et une exposition mobile sur différents sites.

 

Cette exposition a pour but premier de renforcer les démarches de préventions et d’hygiène de vie.

Au programme, des affiches taguées dans le seul et unique but de sensibiliser les jeunes face aux addictions.

 

Les jeunes passent la majorité de leurs temps sur internet et sur leurs téléphones portables.

Les réseaux sociaux sont-ils une des raisons principales de leur présence sur internet ? Et bien c’est certain !

De nos jours, les réseaux sociaux ont pris une telle ampleur, que les jeunes en deviennent complètement accros, sans être conscient des dangers qu’ils représentent.

 

Drogues, Internet, Téléphone portable, sont les trois facteurs majeurs dans la vie d’un adolescent de nos jours. Ces trois facteurs peuvent devenir pour les jeunes une addiction sévère qui peut conduire à une désocialisation.

C’est sans s’en rendre compte qu’ils ressentiront quotidiennement ce besoin d’être sur internet, ou de consommer des produits licites ou illicites. Inconsciemment, ils s’enfermeront dans une « bulle », tout seul, à l’abri de toute sociabilisation.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !