Notre histoire

Une fondatrice impliquée dans l’écriture des ordonnances de 45

 

Dès 1931, à Saint Etienne, des personnalités proches du monde judiciaire se réunissent et rassemblent leur volonté et leurs compétences pour créer de nouveaux moyens de prise en charge pour les mineurs ayant affaire avec la justice ou les mineurs défavorisés. Le 11 juillet 1935, elles fondent le « Comité de patronage des enfants délinquants et en danger moral de la Loire ».

Sans titre

Marinette HEURTIER, assistante sociale auprès du tribunal est à l’origine de l’Association Départementale pour la Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte de la Loire. Elle crée un véritable réseau de placements familiaux en étroite collaboration avec l’Inspecteur Départemental de l’Assistance Publique.

marinette 2S’inspirant d’expériences originales en Alsace et Belgique, elle propose la création d’un premier institut médico-pédagogique. Résistante, elle sauvera des enfants recherchés par l’occupant. Engagée politiquement, elle participera à l’écriture du projet de l’ordonnance 45 en faveur des mineurs délinquants.

L’association n’a cessé depuis lors de développer ces différentes actions en proposant toujours des solutions innovantes et adaptées aux besoins des enfants, des jeunes et des adultes en difficulté.

 

Frise Chronologique

 

 

Actulités récentes

Réunion départementale : Lutte contre les violences conjugales

Ce vendredi 8 novembre, Jean Charles GUILLET, directeur Pôle Insertion Inclusion Justice, et Fatima BENCHIKHA, cheffe du service d’aide aux victimes, participent à la réunion départementale consacrée à la lutte contre les violences conjugales, organisée par Monsieur Le Préfet et Messieurs les  Procureurs  de Saint-Étienne et de Roanne.

Cette rencontre a pour objectif premier de présenter à l’ensemble des services d’enquête les différents parte,aires qui interviennent dans le secteur, que ce soit au niveau de la prise en charge des victimes ou dans le cadre du suivi des auteurs. Posséder cette information conditionne en effet la qualité de l’accueils des plaignantes et leur accompagnement, en permettant à l’enquêteur de les orienter pour une prise en compte de leur situation par les services compétents. 

CNAPE – L’enfant dans la séparation parentale

En France, chaque année environ 350 000 couples se sépareraient dont la moitié ayant des enfants. Si la séparation parentale s’est banalisée, la souffrance de l’enfant reste d’une constante actualité.

Instrumentalisation de l’enfant par un ou les deux parents, conflit de loyauté… conduisent de plus en plus fréquemment à des mesures de protection de l’enfance.

Comment favoriser la continuité du couple parental alors que le couple conjugal n’est plus ? Quelle parole est permise à l’enfant et comment est-elle prise en compte ? Quels troubles peuvent être générés chez l’enfant et comment y remédier ?

[…] Lire la suite

Formation – Victimes, plus jamais seules.

Formation aujourd’hui au sein de Sauvegarde42 par France Victimes concernant « la prise en charge par les AAV des victimes d’événements collectifs en phase de crise ».

La prise en charge par les AAV des victimes d’événements collectifs en phase de crise.