La Shoah c’est quoi ?

La Shoah c’est quoi ?

Ce film est la concrétisation d’un projet porté par l’équipe de Prévention spécialisée de Montreynaud depuis une année : « La Shoah c’est quoi? ». Il a été diffusé aux familles et aux jeunes concernés.
Des perspectives sont en réflexion avec le groupe pour relater, diffuser ce témoignage en direction des collèges et des écoles.

CNAPE – communiqué de presse : les 1000 premiers jours – agir au commencement

CNAPE – communiqué de presse : les 1000 premiers jours – agir au commencement

Attendu de longue date, le rapport commandé fin 2019 par le gouvernement relatif aux 1000 premiers jours de l’enfant vient d’être remis à Adrien Taquet. La CNAPE adhère dans l’ensemble aux propositions de la commission d’experts présidée par Boris Cyrulnik, particulièrement celle d’ériger les 1000 premiers jours en « priorité de l’action publique ».

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse de la CNAPE.

Offre d’emploi (Réf. n° : DGA SG / n° 2020-09-04) – Responsable Patrimoine & Administration Générale (h/f) CDI temps plein

Offre d’emploi (Réf. n° : DGA SG / n° 2020-09-04) – Responsable Patrimoine & Administration Générale (h/f) CDI temps plein

La Direction Générale Adjointe – Secrétariat Général recrute dans le cadre de son développement :
1 Responsable Patrimoine & Administration Générale
(F/H) – CDI à 1 ETP

Lire la suite« Offre d’emploi (Réf. n° : DGA SG / n° 2020-09-04) – Responsable Patrimoine & Administration Générale (h/f) CDI temps plein »

Mohamed Bouhafsi devient ambassadeur de la CNAPE

Mohamed Bouhafsi devient ambassadeur de la CNAPE

Suite à sa poignante tribune pour appeler à sensibiliser et réagir face aux violences intrafamiliales durant le confinement, Mohamed Bouhafsi s’engage aujourd’hui aux côtés de la CNAPE pour soutenir son action et militer pour les droits de l’enfant. Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse de la CNAPE.

Plus que jamais, la protection de l’enfance apparaît comme une politique publique à l’égard de laquelle les gouvernants observent une discrétion bien singulière alors qu’elle est une mission incontestablement prioritaire. Dans la situation actuelle, ceux qui continuent d’intervenir à domicile ou qui accueillent des enfants dans des lieux collectifs ou familiaux, méritent d’être reconnus comme prioritaires de la seconde ligne.