Actualités

Prévention Spécialisée Sud Est : PEPS

DSCF2320Le Projet d’Expériences Professionnelles et Sociales  (PEPS) est un outil mis à la disposition de jeunes (17 à 22 ans), issus des quartiers Sud/Est, non scolarisés, sans emploi et ne possédant que peu ou pas de formation professionnelle. Chaque session est composée de 5 jeunes, sur une durée de 10 mois effectifs.

L’idée principale est de les maintenir à flot en essayant de les intéresser à des pratiques sociales dont souvent ils ignorent tout ; les opportunités d’ouverture « hors de ce et de ceux que je connais » sont rares. Ils se sont habitués à un rythme de vie qui les éloigne d’une vie sociale « insérante « .

Découvertes culturelles, activités sportives et chantiers, (46 de natures différentes en 2017), sont autant d’activités régulières et variées qui rythment une session et créent une réelle dynamique.DSC02652

A ce jour, l’action à concerné 16 jeunes, 4 filles et 12 garçons. Les situations des jeunes après le PEPS sont très variées : 4 ont ou vont intégrer des formations qualifiantes, 4 ont bénéficié de la Garantie Jeune, 3 enchainent des missions intérim ou ont des CDD. Pour les autres, des situations particulières les empêchent d’avancer pour le moment.

Il s’agit bien pour nous de prévenir des risques d’inadaptation sociale et cette action s’inscrit pleinement dans les missions de la Prévention Spécialisée.

Avec l’accord de la Ville et de l’Etat, nous avons, pour cette année 2018, souhaité ouvrir ce projet à l’ensemble des équipes du service sur le secteur de Saint Etienne.

Actualités récentes

CNAPE – Des actes et un engagement pour les droits de l’enfant !

Le 20 novembre doit être l’occasion de célébrer les droits de l’enfant. Ces droits sont pourtant illusoires pour beaucoup d’enfants vivant dans notre pays. Des droits pourtant consacrés depuis 29 ans par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) : droit à la santé, à l’éducation, aux loisirs, à la sécurité… droit tout simplement de vivre dans des conditions n’entravant pas leur développement.

 

Pour lire le communiqué de presse : CP_CNAPE_DROITS DE L ENFANT

L’unité territoriale de Roanne déménage !

L’unité territoriale de Roanne va réintégrer ses locaux au 7 rue François Poutignat.

Le déménagement aura lieu le 18 et le 19 décembre 2018.

 

Un déménagement ? Mais pour quelles raisons ?

Les locaux n’étaient pas adaptés à l’activité, l’équipe faisait face à un réel manque de confidentialité dû à l’absence de cloison et d’isolation. La disposition des bureaux n’était pas adaptée, générant une perte de place.

Après 7 mois de travaux de réhabilitation, les anciens locaux sont métamorphosés, en termes d’aménagement et d’optimisation de l’espace, les salariés bénéficieront désormais d’un cadre de travail adapté à notre activité.

L’inauguration et la présentation des vœux auront lieu le jeudi 17 janvier 2019 à 17h30.

 

Sauvegarde 42 et la prévention des addictions

Depuis plusieurs semaines maintenant, l’équipe de Prévention Spécialisée de Sauvegarde 42, antenne Andrézieux et ses partenaires se mobilisent pour organiser une exposition, sur la prévention des addictions.

 

Trois étapes sont fondamentales pour mener à bien un projet comme celui-ci :

La rédaction du cahier des charges,

La mobilisation des publics

L’organisation de l’itinérance de l’exposition et des temps forts tels que les débats, les conférences, les présentations, etc…)

Ce projet regroupe de nombreuses actions de prévention des addictions par l’expression artistique de 6 structures impliquées (Collège, Lycée, Sauvegarde42, CMP, Espace Socio Culturel, service politique de la ville), de nombreux temps de concertation, plusieurs rencontres avec les artistes, des réalisations, un vernissage qui a eu lieu le 13 Novembre 2018, et une exposition mobile sur différents sites.

 

Cette exposition a pour but premier de renforcer les démarches de préventions et d’hygiène de vie.

Au programme, des affiches taguées dans le seul et unique but de sensibiliser les jeunes face aux addictions.

 

Les jeunes passent la majorité de leurs temps sur internet et sur leurs téléphones portables.

Les réseaux sociaux sont-ils une des raisons principales de leur présence sur internet ? Et bien c’est certain !

De nos jours, les réseaux sociaux ont pris une telle ampleur, que les jeunes en deviennent complètement accros, sans être conscient des dangers qu’ils représentent.

 

Drogues, Internet, Téléphone portable, sont les trois facteurs majeurs dans la vie d’un adolescent de nos jours. Ces trois facteurs peuvent devenir pour les jeunes une addiction sévère qui peut conduire à une désocialisation.

C’est sans s’en rendre compte qu’ils ressentiront quotidiennement ce besoin d’être sur internet, ou de consommer des produits licites ou illicites. Inconsciemment, ils s’enfermeront dans une « bulle », tout seul, à l’abri de toute sociabilisation.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !