Actualités

Le PMO Roanne en camp ado

Nous avons réalisé un camp durant les vacances de Pâques, du lundi 9 au mercredi 11 avril 2018. Deux travailleurs sociaux et 6 adolescentes âgées de 10 à 15 ans, étaient de la partie.Une phase de préparation a eu lieu avec les jeunes afin de les rendre actrices du projet. Deux rencontres dans notre service se sont organisées pour que les filles fassent connaissance. Chaque rencontre a fait l’objet d’un pique-nique partagé.

Nous avons défini le programme d’activités et la gestion du quotidien ensemble (repas, règles de vie, liste de courses, trousseau…) ainsi que l’organisation de ces trois jours.

Le séjour s’est déroulé dans le Pilat, au Bessat exactement (42 660). Nous avons fait le choix de prendre un gîte autonome et d’observer réellement les jeunes sur le quotidien.

Une activité « course d’orientation » encadrée par un animateur diplômé a permis de fédérer le groupe et d’alimenter le goût de la compétition.

Nous avions défini en amont des objectifs pédagogiques tels que :

  • Comprendre que les règles sont là pour organiser le quotidien
  • Le vivre ensemble
  • Travailler l’autonomie et la responsabilisation
  • Apprendre à gérer le quotidien ensemble et en individuel.

Durant le séjour, nous avons créé un album photo retraçant chaque journée. Les jeunes ont apprécié ce temps en dehors de leurs différentes problématiques familiales.

Nous avons pu observer les adolescentes dans un autre contexte moins formel, ce qui a permis un échange plus ouvert et sincère de leur part

Depuis, le travail d’accompagnement et de soutien au quotidien semble plus authentique, avec une confiance supplémentaire de la part des jeunes.

Actualités récentes

30 ANS de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant

vous invite le 25 novembre 2019 à 19h

à la Passerelle – Rue du 11 Novembre, Saint-Just-Saint-Rambert

Inscriptions obligatoires à 30anscide@sauvegarde42.fr

(ATTENTION nombre de places limitées)

Basé sur des faits réels – Léna, Malik et Cosmina ont la particularité d’avoir été tous les trois extraits de leur famille d’origine pour être placés en famille d’accueil et en foyer. Comment grandir au cœur d’une institution parfois ressentie comme indifférente ? Entre interrogations, colères, angoisses et joie, parfois, ils tentent de se construire. Mais à 18 ans, tout s’arrête : il faut partir. C’est l’heure de la sortie de l’Aide Sociale à l’Enfance et la dure entrée dans la « vie adulte ».

Mais être adulte, c’est quoi ?

Formation des référents «victimes d’évènements collectifs».

Aujourd’hui, mardi 17 septembre 2019, Jean-Charles GUILLET (Directeur du Pôle «Insertion Inclusion Justice») accompagné de Fatima BENCHIKHA (Coordinatrice du Service d’Aide aux Victimes) se trouvent au ministère de la justice, situé à Paris, pour la journée de la formation des référents «victimes d’évènements collectifs».

101 associations d’aide aux victimes participent à cette journée, soit 160 participants.

Cela s’inscrit dans la dynamique mise en place en interne de réserve de volontaires grâce à la formation «action de ses cadres» visant à améliorer la prise en charge des victimes dans notre département par Sauvegarde42 : Gestion de crise, anticipation de la crise en cas d’acte de terrorisme….