SEMO

Tel. 04 77 25 30 34

Fax. 04 77 47 70 55

94, rue Gabriel Peri

42100 Saint Etienne

 

Le SEMO service éducatif de milieu ouvert, inscrit dans le projet de l’Association, est un service spécialisé de protection de l’enfance. Il développe  un dispositif à plusieurs composantes dans des équipes territorialisés sur l’ensemble du département de la Loire.

Ces prestations de milieu ouvert  s’exercent sur :

- le champ de la protection de l’enfance avec des mesures d’intervention éducatives, AEMO et AED et des mesures d’investigation, MJIE

- le champ de l’insertion sociale avec des mesures ASIJED pour les 16 -25 ans   et des mesures d’accompagnement d’adultes  dans le cadre de la prévention de la récidive suicidaire (RELIER)

 Les Missions

  • La mesure AEMO

Cette mesure de protection du mineur est ordonnée par un Juge des Enfants. Il s’agit, dans le respect des prérogatives des parents, détenteurs de l’autorité parentale, de veiller à l’évolution d’un enfant pour lequel des éléments de danger (relatifs à sa santé, sa sécurité, ses conditions d’éducation) ont été signalés, et d’en rendre compte. L’AEMO s’exerce à partir du lieu de vie de l’enfant, et vise à la disparition du danger et/ou à une prise de conscience suffisante des parents pour qu’un travail de soutien puisse par la suite, s’organiser dans le cadre administratif. Le travailleur social s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire pour construire une action adaptée au contexte de chaque famille en proposant des entretiens et un accompagnement en lien, si nécessaire, avec d’autres partenaires.

  • La mesure AED

L’Aide Educative à Domicile est une mesure de prévention qui intervient sur sollicitation des père et mère d’un ou plusieurs enfants, afin de les soutenir dans leur fonction parentale. C’est le Conseil Général, via l’Inspecteur Protection des Personnes, qui accorde la mise en œuvre d’une telle intervention qui n’exclut pas l’existence d’un danger pour l’enfant, mais mise sur la conscience qu’en ont les parents et leur démarche volontaire pour demander de l’aide. Le travailleur social s’attache à respecter le rythme d’évolution de la famille, à soutenir et développer ses capacités de changement.

  • L’investigation  MJIE (Mesure Judiciaire d‘Investigation Educative)

Tant en matière pénale que civile, l’objectif de la MJIE est de recueillir des éléments sur la personnalité du mineur, sa situation familiale et sociale et sur le sens des actes qu’il pose ou qu’il subit dans une démarche dynamique de recueil d’éléments, de compréhension éclairant la situation. Elle s’attache à évaluer la situation d’un mineur et à apprécier les conditions d’exercice de l‘autorité parentale et ses effets vis-à-vis de l’enfant ainsi que les conditions de vie et de prise en charge de l’enfant.

L’investigation MJIE est une mesure judiciaire qui se distingue des évaluations prévues par la loi de protection de l’enfance du 5 mars 2007, réalisées dans le cadre des cellules de recueil des informations préoccupantes des conseils généraux. Elle est réalisée dans un cadre contraint par la décision judiciaire ; son exercice est non susceptible d’appel.

  • La missions d’Insertion Sociale : ASIJED

L’ASIJED s’adresse aujourd’hui à des personnes seules ou en couple, de 18 et 25 ans, éligibles au FAJ (Fond d’Aide aux Jeunes). Ces jeunes sont adressés par différents prescripteurs (mission locale, service social de secteur, prévention spécialisée…) et une commission valide la mise en œuvre du dispositif d’accompagnement social global et renforcé. La mesure est généralement prise pour 6 mois, renouvelable une fois.

Cet accompagnement a pour objectif de faire évoluer des difficultés liées à une situation précaire au regard du logement, une absence d’autonomie personnelle, une santé déficiente, ou un contexte familial ou social très handicapant, pour favoriser une évolution

personnelle et permettre ainsi une mobilisation efficace sur leur parcours d’insertion sociale et professionnelle.

Le périmètre de l’accompagnement en ASIJED est limité au territoire Roannais.

  • Le dispositif RELIER

Le dispositif RELIER est géré conjointement par Loire Prévention Suicide et Sauvegarde42.
L’objectif de ce dispositif est la prévention de la répétition suicidaire, avec comme axe prioritaire la remise en lien du suicidant avec son entourage familial et social.

Son mode d’action consiste en l’accompagnement des personnes (au plus près du passage à l’acte ou ayant des idées noires perturbantes) en proposant un soutien psychologique à la fonction protectrice essentielle  même de courte durée. ( de 1 à 10 entretiens)

Le dispositif RELIER fonctionne à partir des orientations adressées au dispositif par le service

Des Urgences Psychiatrique du CHU de St Etienne.

Ce dispositif bénéficie d’un financement de l’Agence Régionale de la Santé.

 

Dispositif RELIER

Actualités récentes

image002Suite à la journée internationale des droits de l’enfant du 20 novembre, la CNAPE souhaite promouvoir le droit au bien-être comme une ambition pour tous les enfants accompagnés ou accueillis dans le cadre de la protection de l’enfance.

Voici :

le communiqué de presse (CP_CNAPE_20Novembre_DroitAuBienEtre)

le rapport de la CNAPE sur le bien-être des enfants de la protection de l’enfance(CNAPE_RapportBienEtre),

la présentation du plan d’action « Objectif bien-être des enfants et des jeunes » issu des travaux prospectifs de la CNAPE(CNAPE_PlanDactionBienEtre).