Actualités

Camp d’été en Roannais

« Dommage c’est fini, on a passé un super camp tous ensemble »

« J’ai pris un risque en venant  avec vous  mais je ne le regrette pas du tout,  vous m’avez vu tel que je suis et j’ai fait des connaissances »

Et oui, cette année encore  un camp parent/ enfants s’est organisé avec 3 Travailleurs Sociaux de Roanne les 7-8 et 9 août pour 3 familles (3 mères et 5 enfants âgés de 4 à 12 ans)  dans un gîte « authentique » sur la commune de Moulin Cherier.

Ce camp s’est voulu porteur d’une dynamique de groupe, permettant à ces mères de partager entre elles leurs expériences du quotidien avec leurs enfants mais également  de favoriser  et de soutenir  les compétences parentales de ces mamans.

Départ mardi début de matinée dans la joie et la bonne humeur à la ferme pédagogique de Cordelle pour un temps de partage avec les animaux.  Ce temps-là a montré un début de solidarité dans le groupe. D’un commun accord  il y a eu décision d’acheter du lait de vache que nous avons trait pour le petit déjeuner des matins. La propriétaire nous a même proposé des œufs que nous sommes aller chercher directement dans le poulailler !

Pour le repas de midi, chacun a partagé ce qu’il avait prévu d’apporter pour le groupe. Ensuite départ pour le gîte où tout le monde a vite pris ses marques.

La température étant élevée,  même très élevée, nous avons tous pris notre maillot de bain  pour une baignade au plan d’eau de Noirétable. Même si l’eau n’était  pas transparente, elle était chaude pour y rentrer et y rester un long moment avec des têtes sous l’eau, des jeux de ballons entre mamans, enfants et travailleurs sociaux. « C’est bien on vous voit dans un autre contexte et on partage plus » a t-on entendu….

De retour au gîte, douche et préparation du repas qui, après quelques péripéties liées à une cuisinière un peu ancienne, a pu se faire, Heureusement  nous avions une plancha. Le repas a été chaleureux  tant au niveau des températures qu’humainement,  avec beaucoup de partage et de convivialité.

Est venu ensuite le temps du coucher avec la chasse au doudou perdu qui a permis une nouvelle cohésion du groupe.

De manière sereine et apaisée tout le monde s’est endormi plus ou moins rapidement et réveillé plus ou moins tôt pour une nouvelle  journée attendue avec plaisir malgré un temps incertain.

Le mercredi le réveil a été échelonné et le petit déjeuner pris ensemble avec le lait de la ferme et le yaourt fait la veille.

Tout le monde est prêt, départ pour une petite marche aux  cornes d’Urfé (Château 11ème/12ème siècle à Champoly) avant le repas de midi. Ensuite temps de repos pour certains : malgré les «je n’ai pas sommeil … je vais me reposer  sans dormir » = 1 heure 30 de sieste pour les deux enfants de 4 ans et une maman ! Courses pour d’autres.

Les batteries rechargées,  il était  temps de quitter le gîte pour tenter une baignade entre deux averses. Le lac était désert mais l’eau toujours assez chaude pour les volontaires.  La pluie nous a toutefois rattrapés mais il était l’heure de rejoindre notre gîte pour notre barbecue,  les œufs au plat pour les enfants et les  crêpes pour tous. La soirée s’est terminée avec un jeu de société tous ensemble.

Les paupières tombantes et les bâillements arrivants, tout le monde est parti se coucher, ravi de la journée passée. Les enfants se sont fait des copains et les mamans ont eu le projet de se revoir bien vite pour passer du temps ensemble.

L’endormissent a été rapide après un petit temps à regarder les étoiles pour certains. Et  la nuit a été reposante pour se préparer à la dernière journée.

Jeudi, réveils en sourire mais aussi tristesse avec la réalité de la fin du camp «  dommage que l’on ne puisse pas rester plus longtemps » « c ‘était trop bien ».

La matinée a été  calme et pluvieuse avec des jeux, des discussions autour du jeu éducatif  le chemin des parents et  rangement avant le repas.

Puis nous avons quitté le gîte  pour un retour chacun chez soi. Mais avant de se dire au revoir,  le groupe a voulu une promenade dans les environs  avec une ballade  au point culminant de Moulin Cherier. Durant ce temps, les enfants ont continué à jouer et à s’entraider. Les mamans se sont projetées dans leurs futures retrouvailles seules ou avec les enfants.

De notre côté, nous avons pris un réel plaisir à se confirmer  à quel point  cet outil éducatif peut être  précieux au niveau humain et relationnel, avec de réels effets positifs sur la conduite de la mesure éducative.

Actualités récentes

« Baratin » – Finale du concours d’éloquence

Au FIL, en collaboration avec les centres socioculturels de l’Horizon, Monthieu Montplaisir, Cré’actifs, le service de prévention spécialisée Sauvegarde42 et le lycée Saint Michel.

« Le français se suffit-il à lui-même », « Vivre 1 jour comme un lion ou 100 jours comme un mouton », « Peut-on se faire entendre sans crier », « est-on jeune-vieux ou vieux-jeune ? » « Fast-food ou gastronomie »… voici quelques thèmes illustrant le premier concours d’éloquence de la Loire qui s’est déroulé ce vendredi 7 juin au FIL.

Une vingtaine de participants se sont « affrontés » tour à tour, seuls en scène défendant le pour ou le contre sur chacun des thèmes face à plus de 300 personnes.

Ce magnifique spectacle fait suite à une longue préparation tant du côté des équipes éducatives de prévention de Terrenoire et d’Andrezieux (qui travaillent sur ce projet depuis plus d’une année) que du côté de nos jeunes de la prévention qui n’ont pas démérité face à leurs « adversaires ».

Le jury de 8 personnes, dont notre vice-présidente, Mme Chaffois, a eu de grande difficulté à départager les concurrents.

Etre sur scène était déjà une victoire pour tous, certains ont dû surmonter leurs peurs, d’autres la barrière de la langue ou encore canaliser une énergie trop débordante.

Cette belle expérience collective, riche en émotion fera trace dans le parcours de chacun.

Assemblée Générale Sauvegarde42

Mardi 4 juin, après les 30 ans du dispositif « accompagnement à la scolarité » s’est déroulée l’Assemblée Générale Ordinaire à l’Ecole des Télécoms.

Se sont succédés :

  • le rapport moral du président,
  • le rapport Vie associative de la Vice Présidente
  • le rapport général du Directeur Général
  • le rapport financier à 2 voix avec la Trésorière et le Secrétaire général
  • le rapport du Commissaire aux comptes

Après les votes des différents rapports, Bertrand JULLIEN a remercié André BESACIER et Maurice GINOT, administrateurs sortants, pour leur investissement, sous les applaudissements de la salle.

Nous comptons à présents 3 nouveaux administrateurs : Claude BRUNEAU, Nicolas FAURE et Hamida GHARZOULI.

Cette assemblée s’est terminée  autour d’un buffet salé préparé par Ethic’Table, entreprise de l’économie sociale et solidaire, et sucré par les jeunes du CER, accompagnés par l’équipe.

Sauvegarde42 fête les 30 ans du dispositif « Accompagnement à la scolarité »

Le 4 juin, en amont de l’Assemblée Générale, Sauvegarde42 a célébré les 30 ans du dispositif « accompagnement à la scolarité ».

Dès leur arrivée les quelques 80 participants ont pu découvrir la frise retraçant l’histoire du dispositif.

Après quelques mots d’ouverture du Président Bertrand JULLIEN, nous avons visionné le film réalisé en lien avec l’équipe. Cela a aussi été l’occasion d’évoquer les diverses activités complémentaires telles que EOC-Grame (atelier musique contemporaine), les musées d’art moderne et d’art et d’industrie, les séances conte et jeux collectifs.

Pour visionner le film : cliquez ici

Puis, deux tables rondes se sont déroulées, animées par Roland BADIOU, ancien chef de service :

L’AFEV et le Centre Social de la Rivière ont présenté les spécificités de leur accompagnement scolaire. Ensuite, Valérie LAGRANGE, éducatrice scolaire, et Valérie PEYRARD, psychologue, et Jean Michel MUNCH, ancien chef de service, ont exposé les particularités de l’accompagnement à la scolarité Sauvegarde42, outil de l’AEMO.

Mme VERNET, juge des enfants et Mme CHATELARD, Inspectrice chargée de la Protection des Personnes ont repéré tout l’intérêt de ce dispositif bien qu’elles n’en soient pas les prescripteurs. M. BRUNEAU, représentant du dispositif relais et administrateur, a expliqué les spécialités de ce secteur rattaché à l’Education Nationale.

Enfin, Michel BONHOMME, administrateur, a insisté sur l’évolution des pratiques éducatives autour de la scolarité pour faire réussir le maximum d’enfants.

Le mot de la fin est laissé à Françoise CHAMBOSSE, coordinatrice actuelle, qui remercie à nouveau toute l’équipe (salarié, bénévole, service civique,…) d’hier à aujourd’hui pour le travail réalisé.