Actualités

1ère Coopérative Jeunesse de Service (CJS) sur Saint-Etienne nommée par les jeunes ESTIV’ ACTION

Sauvegarde42 faisait partie du comité local (Mmes OUDIN, cheffe de service et ROBIN, éducatrice AEMO). Le rôle du comité est la mobilisation des acteurs du territoire (recherche de clients potentiels), mobilisation des structures jeunesses et scolaires (sensibilisation des jeunes à ce projet)

 

Treize réunions de mobilisation des acteurs des territoires ont eu lieu avec la présence de treize acteurs du territoire associés au projet, six acteurs jeunesse, six acteurs économiques (dont trois entreprises) et une collectivité locale.

 

Sept réunions ont également eu lieu entre Mars et Septembre avec une mise à disposition de locaux par la MJC des Tilleuls et une mise à disposition d’ordinateurs par Unis Cité.

 

A l’issu de ses réunions, les objectifs attendus concernent l’Education à l’entrepreneuriat coopératif, le développement de l’esprit d’entreprendre, l’aventure collective pour sensibiliser au modèle coopératif, le terrain d’apprentissage pour les adolescents, et la responsabilisation et émancipation des jeunes.

 

Plusieurs impacts sont également attendus sur le territoire, tels que le projet multi-partenarial, l’amélioration de l’interconnaissance, la favorisation du développement de projet multi secteurs, la valorisation des acteurs et du territoire auprès des jeunes, une meilleure connaissance des acteurs, une compréhension de l’impact que les jeunes peuvent avoir sur leur territoire.

Cette coopérative compte 12 participants dont 50% de jeunes résidant en QPV/QPV, 1 jeune en réorientation, avec moyenne d’âge de 17 ans. Elle a pour but de cibler les jeunes, filles et garçons, de 16 à 20 ans, scolarisés ou non, appartenant à un des quartiers prioritaires tels que Cotonne-Montferré /Crêt-de-Roc Soleil/ Montreynaud /Saint-Etienne Quartiers Sud-Est/Tarentaize – Beaubrun Terrenoire.

 

 

Dix contrats (40% des contrats sur SEM, 4 contrats sur le Forez) ont été réalisés à l’issu de cette coopérative dont 4 entretiens d’espaces verts, 3 car wash, 2 gardes d’animaux (chat) et un standard téléphone à la mairie de Saint Priest pour préparer le marché de Noel (contacts exposants).

 

La rémunération des 1588 heures (chantiers et local) est répartie proportionnellement au temps passé.

On compte 4 coopérants partis en cours de route avec une petite rémunération, soit 453€ à 569€ net par coopérant.

 

Pour les 3 car wash, Sauvegarde42 a mis à disposition les locaux et du matériel (atelier de l’Escale, aspirateur, rallonge électrique, eau, électricité, signalisation emplacement). Jeunes très volontaires, dynamiques dans la diffusion de flyers.  Les entreprises ont joué le jeu ainsi que les salariés de Sauvegarde42. Les jeunes tiennent à les remercier.

 

Jeudi 19 juillet sur le parking de la Sauvegarde 42

5 jeunes présents, 285€ de bénéfices

Bilan : Le premier car-wash a mieux fonctionné que les 2 autres car plus de communication

 

La soirée de clôture a eu lieu le 31/08 à la MJC des Tilleuls en présence de Madame CHAFFOIS, vice-présidente  de Sauvegarde42.

On y retiendra un bilan de

  • 94% des coopérants satisfaits du travail de groupe
  • Acquisition de nouvelles compétences techniques : maitrise de l’outil informatique, connaissance des outils marketing, connaissance des outils de comptabilité
  • Acquisition de nouvelles qualités : meilleur sens des responsabilités, capacité d’autonomie, capacité à prendre des initiatives, meilleure organisation et gestion du temps, envie d’apprendre.

 

 

Finalement, La CJS est une bonne expérience pour les jeunes âgés de 16 à 18 ans que nous recommandons.

Actualités récentes

Réunion départementale : Lutte contre les violences conjugales

Ce vendredi 8 novembre, Jean Charles GUILLET, directeur Pôle Insertion Inclusion Justice, et Fatima BENCHIKHA, cheffe du service d’aide aux victimes, participent à la réunion départementale consacrée à la lutte contre les violences conjugales, organisée par Monsieur Le Préfet et Messieurs les  Procureurs  de Saint-Étienne et de Roanne.

Cette rencontre a pour objectif premier de présenter à l’ensemble des services d’enquête les différents parte,aires qui interviennent dans le secteur, que ce soit au niveau de la prise en charge des victimes ou dans le cadre du suivi des auteurs. Posséder cette information conditionne en effet la qualité de l’accueils des plaignantes et leur accompagnement, en permettant à l’enquêteur de les orienter pour une prise en compte de leur situation par les services compétents. 

CNAPE – L’enfant dans la séparation parentale

En France, chaque année environ 350 000 couples se sépareraient dont la moitié ayant des enfants. Si la séparation parentale s’est banalisée, la souffrance de l’enfant reste d’une constante actualité.

Instrumentalisation de l’enfant par un ou les deux parents, conflit de loyauté… conduisent de plus en plus fréquemment à des mesures de protection de l’enfance.

Comment favoriser la continuité du couple parental alors que le couple conjugal n’est plus ? Quelle parole est permise à l’enfant et comment est-elle prise en compte ? Quels troubles peuvent être générés chez l’enfant et comment y remédier ?

[…] Lire la suite