Travailler à la sauvegarde 42

Offre d’emploi (Réf : PAEP /2019-10-03) CDI 0,20 ETP (H/F)

PÔLE ACTION EDUCATIVE ET PARENTALE NORD
Recherche

1 PSYCHOLOGUE (H/F)
CDI à A 0,20 ETP
Poste à pourvoir le 4 novembre 2019

MISSIONS

Sous la responsabilité hiérarchique du Directeur opérationnel de pôle, le psychologue :
Exerce des mesures d’investigations judiciaires (MJIE) auprès de mineurs et de leurs familles à la demande des juges des enfants du tribunal de grande instance,
Apporte un étayage technique au sein d’une équipe de travailleurs sociaux qui exercent des mesures de protection de l’enfance judiciaires et administratives,
Participe à des groupes de travail, de réflexion, de formation, en lien avec l’évolution des pratiques professionnelles de notre secteur,
Est en lien avec les partenaires médico-sociaux et certains extérieurs (CMPP-CAMPS, CMP, établissements).

PROFIL

Formation (DESS ou Master II) exigé et une expérience de Psychologue clinicien,
Dispositions pour le travail pluridisciplinaire,
Réelle connaissance du cadre administratif et judiciaire de la protection de l’enfance et une expérience significative du travail dans ce secteur,
Bonne capacité rédactionnelle pour des écrits destinés à l’autorité judiciaire,
Maîtrise de l’outil Pack Office,
• Permis B exigé.

CONDITIONS DU POSTE

• Situé à Roanne,
CDI à 0.20 ETP,
Prise de poste : 4 novembre 2019,
Jour travaillé : mardi ou jeudi,
• Salaire indexé à la grille conventionnelle (CCN du 15/03//1966).

CANDIDATURES

Merci d’adresser votre candidature – CV et lettre de motivationpar mail jusqu’au 15 octobre 2019, en précisant le numéro de l’offre : Réf : PAEP / 2019-10-03

Contact : drh-recrutement@sauvegarde42.fr

Actualités récentes

30 ANS de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant

vous invite le 25 novembre 2019 à 19h

à la Passerelle – Rue du 11 Novembre, Saint-Just-Saint-Rambert

Inscriptions obligatoires à 30anscide@sauvegarde42.fr

(ATTENTION nombre de places limitées)

Basé sur des faits réels – Léna, Malik et Cosmina ont la particularité d’avoir été tous les trois extraits de leur famille d’origine pour être placés en famille d’accueil et en foyer. Comment grandir au cœur d’une institution parfois ressentie comme indifférente ? Entre interrogations, colères, angoisses et joie, parfois, ils tentent de se construire. Mais à 18 ans, tout s’arrête : il faut partir. C’est l’heure de la sortie de l’Aide Sociale à l’Enfance et la dure entrée dans la « vie adulte ».

Mais être adulte, c’est quoi ?

Formation des référents «victimes d’évènements collectifs».

Aujourd’hui, mardi 17 septembre 2019, Jean-Charles GUILLET (Directeur du Pôle «Insertion Inclusion Justice») accompagné de Fatima BENCHIKHA (Coordinatrice du Service d’Aide aux Victimes) se trouvent au ministère de la justice, situé à Paris, pour la journée de la formation des référents «victimes d’évènements collectifs».

101 associations d’aide aux victimes participent à cette journée, soit 160 participants.

Cela s’inscrit dans la dynamique mise en place en interne de réserve de volontaires grâce à la formation «action de ses cadres» visant à améliorer la prise en charge des victimes dans notre département par Sauvegarde42 : Gestion de crise, anticipation de la crise en cas d’acte de terrorisme….