La Sauvegarde 42 En Bref

Une histoire de plus de 80 ans

Sauvegarde 42, connue également sous le sigle ADSEA 42, Association de Sauvegarde de l’Enfance à l’Adulte de la Loire,  a été créée en 1935 et  est engagée dans la protection de l’enfance en danger et dans l’aide aux adultes en situation d’exclusion sociale. Elle est animée depuis son origine par des bénévoles et s‘appuie sur la compétence de plus de 400 professionnels de l’enfance dans toute la Loire.

Une mission générale

Se référant aux  valeurs humanistes de la dignité de la personne humaine, de la reconnaissance des droits et des devoirs de chacun et du rôle primordial de la famille, les objectifs de Sauvegarde 42 sont de :
• lutter contre les exclusions,
• protéger l’Enfance en danger ou en risque de danger,
• apporter des réponses adaptées à la délinquance,
• participer à l’élaboration des politiques sociales.
Chaque année, en moyenne, Sauvegarde 42 protège, suit, accompagne, soutient près de 5 500 enfants, jeunes et adultes, ainsi que leurs familles en partenariat avec le Conseil Général, la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Un projet stratégique 2017-2021

Projet-Associatif-2017-2021-BAT-FR-page-001       Projet-Associatif-2017 -2021

Une organisation

Constituée en association, Sauvegarde 42 dispose des instances de gouvernance habituelles de ce type d’organisation, avec à sa tête une Assemblée Générale dont les pouvoirs sont délégués à un Conseil d’Administration et à un Bureau. Mais elle a également a mis en place des espaces de réflexion, de concertation et de proposition où puisse se vivre pleinement la vie associative et se concrétiser le lien nécessaire entre les niveaux techniques et politiques.

Le Conseil d’Administration :

La Direction Générale : Organigramme Nouvelle Direction Générale

L’organisation des services et établissements: PLAQUETTE COM EVOLUTION DG – MAJ 04-05-17

 Ethique et Déontologie

La préoccupation Ethique est présente depuis longtemps dans l’association. Des groupes de travail successifs ont été créés afin de faire progresser la réflexion et proposer des repères sur des sujets tels que les violences institutionnelles ou le secret partagé. Leurs travaux ont conduit à la publication de rapports et à la formulation d’un certain nombre de préconisations parmi lesquelles la constitution un groupe permanent porteur d’une double mission : être une porte d’entrée pour des demandes individuelles ou collectives de salariés en matière d’éthique et interpeller l’association sur des sujets sur lesquelles elle devrait se positionner. Ce groupe est composé de personnalités extérieures à l’association, de salariés chargés de faire le lien avec les préoccupations de terrain, et de bénévoles.