Actu-home

Offre emploi (Réf : PIIJ/2019-09-27) – Travailleur Social (h/f) CDI 0,60 ETP

POLE INSERTION INCLUSION JUSTICE recherche :

1 TRAVAILLEUR SOCIAL (H/F)

CDI A 0,60 ETP

A compter du 14/10/2019

Missions :

Sous la responsabilité technique et hiérarchique du Chef de Service, le travailleur social :

  • Effectue des Enquêtes Sociales Rapides au TGI ou au commissariat central de Saint-Etienne : Entretiens avec les mis en cause, vérification des garanties de représentation, évaluation des situations, recherches de solutions d’hébergement si nécessaire
  • Rédige les rapports à l’issu des Enquêtes Sociales Rapides et formule des préconisations propre à prévenir la récidive et à soutenir la (ré)insertion du mis en cause.
  • Exerce des mesures de contrôles socio-judiciaires : Procède à des entretiens réguliers avec les mis en cause, accompagne et contrôle les mis en cause par rapport au respect des obligations imposées par l’autorité judiciaire, œuvre à la compréhension de la procédure par les personnes, participe à la prévention de la récidive, soutient la (ré)insertion des mis en cause.
  • Rédige les rapports et notes en lien avec le déroulement des contrôles socio-judiciaires
  • Effectue les démarches administratives relatives à la réalisation des missions
  • Prépare et anime les stages de citoyenneté en lien avec les intervenants
  • Travaille en lien avec les différents partenaires dans l’objectif de mettre en place les articulations nécessaires
  • Participe aux différentes réunions et rencontres autour des situations qu’il accompagne
  • Conduit des entretiens dans les locaux du service ou dans un lieu offrant un autre cadre
  • Est force de propositions auprès des partenaires et des prescripteurs, en cours ou en fin de mesure
  • Peut être amené à seconder et/ou suppléer ses collègues dans l’exercice de certaines mesures
  • Participe, à la demande institutionnelle, à des groupes de travail transversaux internes et externes

Profil

  • Diplôme DEES ou ASS ou CESF exigé
  • Expérience significative de la prise en charge individuelle et collective de publics adultes spécifiques
  • Connaissance des droits sociaux, des dispositifs de droits communs
  • Autonome, organisé, rigoureux, réactif, disponible, capacités d’adaptation et sens de l’initiative
  • Maîtrise des outils bureautiques (Pack Office)
  • Permis B exigé

Conditions du poste

  • Situé à ST-ETIENNE
  • CDI à 0,60 ETP
  • Jours travaillés : lundi – mercredi – vendredi
  • Prise de poste : 14/10/2019
  • Assure des permanences en semaine et des astreintes le week-end dans le cadre de la Permanence d’Orientation Pénale
  • Salaire indexé à la grille conventionnelle (CCN du 15/03/1966)

Candidatures

Merci d’adresser votre candidature – CV et lettre de motivation – par mail jusqu’au 6 octobre 2019, en précisant le numéro de l’offre : Réf : PIIJ / 2019-09-27.

Contact : drh-recrutement@sauvegarde42.fr

Actualités récentes

30 ANS de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant

vous invite le 25 novembre 2019 à 19h

à la Passerelle – Rue du 11 Novembre, Saint-Just-Saint-Rambert

Inscriptions obligatoires à 30anscide@sauvegarde42.fr

(ATTENTION nombre de places limitées)

Basé sur des faits réels – Léna, Malik et Cosmina ont la particularité d’avoir été tous les trois extraits de leur famille d’origine pour être placés en famille d’accueil et en foyer. Comment grandir au cœur d’une institution parfois ressentie comme indifférente ? Entre interrogations, colères, angoisses et joie, parfois, ils tentent de se construire. Mais à 18 ans, tout s’arrête : il faut partir. C’est l’heure de la sortie de l’Aide Sociale à l’Enfance et la dure entrée dans la « vie adulte ».

Mais être adulte, c’est quoi ?

Formation des référents «victimes d’évènements collectifs».

Aujourd’hui, mardi 17 septembre 2019, Jean-Charles GUILLET (Directeur du Pôle «Insertion Inclusion Justice») accompagné de Fatima BENCHIKHA (Coordinatrice du Service d’Aide aux Victimes) se trouvent au ministère de la justice, situé à Paris, pour la journée de la formation des référents «victimes d’évènements collectifs».

101 associations d’aide aux victimes participent à cette journée, soit 160 participants.

Cela s’inscrit dans la dynamique mise en place en interne de réserve de volontaires grâce à la formation «action de ses cadres» visant à améliorer la prise en charge des victimes dans notre département par Sauvegarde42 : Gestion de crise, anticipation de la crise en cas d’acte de terrorisme….